Armes silencieuses pour guerres tranquilles

Au Sommaire

 


Introduction

Le document suivant a été publié dans la revue « America’s Promise Newsletter » en 1979, puis en annexe du livre « Behold a pale horse » de William Cooper en 1991.
Daté de Mai 1979, il est présenté par Cooper comme ayant été trouvé par un employé de Boeing le 7 Juillet 1986 dans un photocopieur IBM acheté à une vente de surplus militaire à la base aérienne de McChord.

Le document ne portait pas la mention de l’organisation dont il provenait, mais les dates citées désignaient le Groupe de Bildergerg, un « club de réflexion » qui rassemble des personnes extrêmement puissantes des mondes de la finance, de l’économie, et de la politique.

Le document se présente comme un « manuel de programmation » de la société, apparemment destiné aux nouveaux membres de l’organisation.

L’auteur réel du document est en fait Lyle Hartford Van Dyke, un activiste américain qui a également travaillé à la création de monnaies locales alternatives. Il a écrit le texte en 1979 et distribué quelques exemplaires à des amis. C’est l’un de ces exemplaires qui a été oublié dans la photocopieuse.

Mais l’important est que les stratégies qui sont décrites ici sont très largement appliquées dans les orientations de l’économie et de la société depuis plus de 40 ans, dans tous les pays occidentaux, et avec une remarquable synchronisation.


TOP SECRET

Silent weapons for quiet wars

Armes silencieuses pour guerres tranquilles

An introductory programming manual

Operations Research
Technical Manual
TM-SW7905.1

 

Bienvenue à bord

Cette publication marque le 25è anniversaire de la Troisième Guerre Mondiale, appelée « guerre tranquille », et conduite en utilisant des armes biologiques subjectives, qualifiées « d’armes silencieuses ».


Sécurité

Continuer la lecture de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles »

Dolores Cannon – Vidéos & Livres

Dolores CannonJe vous présente ma Playlist Youtube de vidéo en français sur Dolores Cannon.

Avec la vidéo de Nurea TV sur Dolores Cannon (du 7/02/19),  cela a été pour moi l’occasion de mettre à jour cette playlist et de me replonger en plein dans ce sujet passionnant, en cherchant de nouvelles vidéos en français et en revisionnant par la même occasion toutes ces vidéos… Continuer la lecture de « Dolores Cannon – Vidéos & Livres »

Extrait du livre « le pouvoir de l’intention »

Extrait du livre « Le pouvoir de l’intention » de Dr Wayne W. Dyer

 

Au Chapitre Cinq >> Paragraphe : Votre impact sur la conscience de l’humanité (p.148)

 

[…] Dans Power vs. Force, le Dr David Hawkins écrit : « Dans cette univers où tout est étroitement lié, chaque amélioration que nous apportons dans notre sphère privée améliore le monde dans son ensemble. Nous participons tous au niveau de conscience collective de l’humanité, et donc tout perfectionnement finit par nous revenir. Nous contribuons tous à notre force morale commune par nos efforts pour améliorer notre sort. Il est scientifiquement prouvé que ce qui est bon pour vous est bon pour moi. » Le Dr Hawkins appuie ses remarques et ses conclusions sur vingt-neuf années de recherches scientifiques, que je vous invite à consulter si vous en avez envie. Je vais brièvement résumer certaines de ses conclusions et vous expliquer en quoi elles concernent l’impact que vous avez sur les autres lorsque vous êtes en contact avec l’intention.

Essentiellement, tout individu ou tout groupe d’individus peut être étalonné en fonction de son niveau d’énergie. En général, les gens qui dégagent une énergie inférieure sont incapables de faire la différence entre la vérité et le mensonge. On peut leur dire quoi penser, qui haïr et qui tuer ; et on peut les rassembler en troupeau pour leur faire adopter une mentalité de groupe sur la base de détails insignifiants, comme par exemple, le côté de la rivière où ils sont nés, les croyances de leurs parents et de leurs grands-parents, la forme de leurs yeux et des centaines d’autres facteurs liés à leur apparence et à une identification totale avec le monde matériel. Hawkins nous dit que près de quatre-vingt-sept pour cent de l’humanité affichent un niveau d’énergie collectif qui l’affaiblit. En effet, plus nous montons dans l’échelle des fréquences vibratoires, moins nous y rencontrons de gens. Les niveaux supérieurs sont représentés par les grands hommes et les grandes femmes qui ont su donner naissance à des pratiques spirituelles ayant été adoptées par la multitude à travers les âges. Ils sont associés à la divinité et ont mis en branle des champs d’énergie attractifs qui ont influencé toute l’humanité.

Sous le niveau d’énergie de la pure illumination se trouvent les niveaux d’énergie associés à une expérience appelée transcendance, conscience de soi ou conscience de Dieu. C’est le niveau des saints et des saintes. Juste sous ce niveau, nous retrouvons un lieu de pure joie, portant le sceau de cet état de compassion. Ceux qui atteignent ce niveau ont davantage le désir de mettre leur conscience au service de la vie elle-même plutôt qu’au service de certains individus en particulier.

Sous ces niveaux suprêmement élevés, où peu de gens résident de façon permanente, se trouvent les niveaux de l’amour inconditionnel, de la bonté, de l’acceptation de tous, de la beauté, et à un niveau plus limité mais néanmoins profond, des sept visages de l’intention tels qu’ils sont décrits dans les chapitres précédents. Sous les niveaux d’énergie qui nous renforcent, nous découvrons les niveaux d’énergie inférieure de la colère, de la peur, du chagrin, de l’apathie, de la culpabilité, de la haine, des préjugés et de la honte ; autant de réactions qui nous affaiblissent et nous influencent de façon à inhiber notre lien avec le niveau d’énergie universel de l’intention.

J’aimerais que vous acceptiez ici de faire un saut dans l’inconnu avec moi, car nous allons à présent aborder quelques-unes des conclusions du Dr Hawkins tirées de son second livre, intitulé The Eye of the I. Grâce à un test kinésiologique très précis permettant de départager vérité et mensonge, le Dr Hawkins est parvenu à estimer le nombre de gens ayant une énergie égale ou inférieure au niveau qui nous affaiblit. J’aimerais que vous examiniez ses découvertes et ses conclusions relativement à l’impact qu’elles pourraient avoir sur notre civilisation. Selon le Dr Hawkins, il est crucial que chacun d’entre nous prenne conscience qu’il est important d’élever notre fréquence vibratoire afin qu’elle corresponde à l’énergie de la Source universelle, ou, en d’autres termes, afin de prendre contact avec le pouvoir de l’intention.

L’un des aspects les plus fascinants de cette recherche est sans contredit l’idée de contre-balancement. Les gens qui dégagent une énergie élevée contrebalancent les effets négatifs des gens ayant une énergie plus basse. Mais comme quatre-vingt-sept pour cent de l’humanité se situent à une fréquence affaiblissante, ce processus ne peut s’effectuer de personne à personne. Une seule personne en contact avec l’intention, comme je l’ai décrit plus tôt, peut avoir une énorme influence sur plusieurs personnes circulant dans les sphères inférieurs de l’énergie. Plus vous montez dans l’échelle qui mène à la véritable illumination et à la connaissance de la conscience de Dieu, plus vous pouvez contrebalancer une grande quantité d’énergies vibratoires  négatives. Voici quelques données fascinantes issues des recherches du Dr Hawkins sur lesquelles vous devriez vous pencher pour mieux comprendre l’impact que vous pouvez avoir sur l’humanité simplement en atteignant les échelons supérieurs de l’intention.

    • Un individu qui vit et vibre en accord avec l’énergie de l’optimisme et le désir de ne pas juger les autres va contrebalancer la négativité de 90 000 personnes résidant aux plus bas niveaux d’énergie.
    • Un individu qui  vibre en accord avec l’énergie de l’amour et du respect pour tout ce qui vit va contrebalancer la négativité de 750 000 personnes résidant aux plus bas niveaux d’énergie.
    • Un individu qui vit et vibre en accord avec l’énergie de l’illumination, de la félicité et de la paix infinie va contrebalancer la négativité de dix millions de personnes résidant aux plus bas niveaux d’énergie (environ vingt-deux sages correspondant à cette définition seraient vivants aujourd’hui).
    • Un individu qui vit et vibre en accord avec l’énergie de la grâce, du pur esprit qui transcende le corps, dans un monde sans dualité et de complète unité, va contrebalancer la négativité de soixante-dix millions de personnes résidant aux plus bas niveaux d’énergie (environ dix sages correspondant à cette définition seraient vivant aujourd’hui).

Voici deux statistiques surprenantes présentées par le Dr Hawkins dans son étude de vingt-neuf ans sur les déterminants cachés du comportement humain :

    1. Un seul avatar vivant au plus haut niveau de conscience au cours de cette période historique où l’utilisation du titre Seigneur est appropriée, comme dans Seigneur Krishna, Seigneur Bouddha ou Seigneur Jésus-Christ, contrebalancerait la négativité collective de tout l’humanité dans le monde d’aujourd’hui.
    2. La population humaine s’autodétruirait si elle n’était pas contrebalancée par ces champs d’énergie supérieur.

L’implication de ces données est immense pour la découverte de nouvelles façons d’améliorer la conscience humaine et de nous élever nous-mêmes au niveau de cette énergie de l’intention qui a voulu notre existence. En élevant votre fréquence vibratoire, ne serait-ce que légèrement, pour atteindre un lieu où vous pratiquerez régulièrement la bonté, l’amour et la réceptivité, et où vous verrez la beauté et l’infini potentiel de bonté présents en vous et chez les autres, vous contrebalancez quelque part dans le monde la négativité de 90 000 personnes vivant aux niveaux inférieurs de la honte, de la colère, de la haine, de la culpabilité, du désespoir, de la dépression et ainsi de suite.

[…]

 


Sources :

      • Dr Wayne W. Dyer dans « Le pouvoir de l’intention » de 2004
      • Dr David Hawkins dans « Power vs. Force » de 1994
      • Dr David Hawkins dans « The Eye of the I » de 2001

 

Article du Blog lié : Dolores Cannon – Vidéos & Livres

Autre lecture conseillé : LE KYBALION

Michael Tellinger : Stones circles & Annunakis

Salut,

Dans cette vidéo de Michael Tellinger on parle de sons, de vibrations, de structures mégalithiques très anciennes remontant à 100 000 ou 300 000 ans !! On parle également des Annunakis dont on a la trace dans les plus anciens écrits de notre monde, à savoir les milliers de Tablettes Sumériennes.

Voici une citation de Nikola Tesla :

« Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration.« 

 

CHAPITRE XV – Axiomes hermétiques

« Posséder le Savoir, si on ne le manifeste pas et si on ne l’exprime pas dans ses Actes est comme la thésaurisation d’un précieux métal, une chose vaine et folle. Le Savoir, comme la Santé est destiné à Servir. La Loi de l’Utilisation est Universelle, celui qui la viole souffre parce qu’il s’oppose aux forces naturelles. »

LE KYBALION.

Les Enseignements hermétiques, s’ils ont toujours été soigneusement tenus secrets par leurs fortunés possesseurs, pour des raisons que nous avons déjà dites, n’étaient pas destinés à être constamment conservés et tenus secrets. La Loi de l’Utilisation fait partie des Enseignements comme vous pouvez le voir en vous reportant à la citation que nous venons de donner et qui l’affirme avec une grande netteté. Le Savoir sans Utilisation et sans Expression est une chose vaine, ne conférant aucun bien à celui qui le possède et à la race toute entière. Méfiez-vous de l’Avarice Mentale et mettez en Action ce que vous avez appris. Étudiez les Axiomes et les Aphorismes, mais ne manquez pas de les pratiquer. Nous donnons ci-dessous quelques-uns des Axiomes hermétiques les plus importants du Kybalion chacun suivis de quelques commentaires. Faites-les vôtres et pratiquez les ; ils ne seront pas réellement vôtres si vous ne les utilisez pas.

« Pour changer votre état d’esprit ou vos états mentaux, modifiez votre vibration. »

LE KYBALION.

Tout individu peut changer ses vibrations mentales par un effort de Volonté, en fixant son Attention sur l’état désirable. La Volonté dirige l’Attention et l’Attention modifie la Vibration. Cultivez l’Art de l’Attention, à l’aide de la Volonté, et vous avez trouvé le secret de la Maîtrise des Sentiments et des États Mentaux.

« Pour détruire une mauvaise période de vibration, mettez en activité le Principe de Polarité et concentrez votre pensée sur le pôle opposé de celui que vous voulez annihiler. Tuez l’indésirable en modifiant sa Polarité. »

LE KYBALION.

Cette formule hermétique est une des plus importantes de la doctrine. Elle est basée sur de véritables principes scientifiques. Nous avons montré qu’un état mental et son état contraire n’étaient que les deux pôles d’une même chose et que par la Transmutation Mentale, la polarité pouvait être renversée. Ce principe est connu des psychologues modernes qui l’appliquent pour supprimer les mauvaises habitudes en conseillant à l’étudiant de se concentrer fortement sur la qualité opposée. Si vous êtes Peureux, ne perdez pas votre temps à essayer de supprimer en vous la Peur ; développez le Courage et la Peur disparaîtra. Quelques auteurs ont exprimé cette idée avec plus de force en utilisant l’exemple de la chambre noire. Vous ne devez pas essayer d’enlever l’obscurité d’une pièce, vous n’avez qu’à ouvrir les volets et l’obscurité, envahie par la Lumière, disparaît. Pour supprimer une qualité Négative, concentrez votre pensée sur le Pôle Positif de cette même qualité et les vibrations, de Négatives qu’elles étaient deviendront Positives, jusqu’à ce que vous finissiez par être polarisés sur le pôle Positif au lieu de l’être sur le pôle Négatif. Le contraire est également vrai, comme beaucoup de gens ont pu s’en apercevoir à leurs dépens, quand ils se laissent vibrer trop, souvent sur le pôle Négatif des choses. En modifiant votre polarité, vous pouvez maîtriser vos sentiments, changer vos états mentaux, remanier vos dispositions et construire votre caractère.

Une grande partie de la Maîtrise Mentale des Hermétistes avancés est due à cette application de la Polarité qui constitue un des plus importants aspects de la Transmutation Mentale. Souvenez-vous bien de l’axiome hermétique que nous avons déjà cité et qui dit :

« L’Esprit, aussi bien que les métaux et les éléments, peut être transmuté d’état à état, de degré à degré, de condition à condition, de pôle à pôle, de vibration à vibration. »

LE KYBALION.

La Maîtrise de la Polarisation est la maîtrise des principes fondamentaux de la Transmutation Mentale ou de l’Alchimie Mentale, car, si un individu n’acquiert pas l’Art de changer sa propre polarité, il sera incapable d’influencer son entourage. Une compréhension parfaite de ce Principe permettra à tout individu de changer sa Polarité Personnelle aussi bien que celle des autres, s’il veut bien consacrer le temps, le soin, l’étude et la pratique nécessaires pour se rendre maître de l’Art. Le Principe est vrai, mais les résultats obtenus dépendent uniquement de la patience et de la pratique de l’élève.

« Le Rythme peut être neutralisé par une application correcte de l’Art de la Polarisation. »

LE KYBALION.

Comme nous l’avons expliqué dans les précédents chapitres les Hermétistes affirment que le Principe du Rythme se manifeste aussi bien sur le Plan Mental que sur le Plan Physique et que la succession désordonnée des sentiments, des états d’esprit, des émotions et des autres états mentaux est due au mouvement d’allée et venue du pendule mental qui nous entraîne d’une extrémité d’un sentiment à l’autre.

Les Hermétistes enseignent également que la Loi de Neutralisation permet, dans une très large mesure, de maîtriser consciemment les opérations du Rythme. Comme nous l’avons expliqué, il existe un Plan Supérieur de Conscience, de même qu’il existe un Plan Inférieur ; le Maître, en s’élevant graduellement jusqu’au Plan Supérieur oblige l’oscillation du pendule mental à se manifester sur le Plan Inférieur ; pendant ce temps, lui, qui a atteint le Plan Supérieur, échappe à la conscience de l’oscillation de retour du pendule. Ce résultat s’obtient en se polarisant sur le Moi Supérieur et en atteignant ainsi les vibrations mentales du Moi situées bien au-dessus du plan ordinaire de conscience. C’est la même chose de s’élever au-dessus d’une chose ou de la laisser passer devant soi. Les Hermétistes avancés se polarisent au pôle Positif de leur Être, au pôle du « Je suis » au lieu du pôle de la personnalité, en refusant, en « niant » l’opération du Rythme, ils s’élèvent au dessus du plan de la conscience et en restant fermement établis dans leur Jugement de L’Être, ils permettent au pendule de revenir en arrière sur le Plan inférieur sans modifier leur polarité. Cela peut être accompli par tous ceux qui ont atteint un degré quelconque de Maîtrise personnelle, qu’ils comprennent ou non la Loi. De tels individus « refusent » simplement d’être attirés en arrière par le pendule des sentiments et des émotions ; en affirmant sans répit leur supériorité, ils restent polarisés au Pôle Positif. Naturellement, le Maître bénéficie de tout cela à un degré bien plus considérable parce qu’il comprend la loi, parce qu’il sait qu’il la détruit en lui en opposant des lois supérieures et parce que, grâce à sa Volonté, il atteint un degré de Poids et de Solidité Mentale presque incroyables pour ceux qui se laissent balancer en avant puis en arrière par le pendule mental des états d’esprit et des sentiments.

N’oubliez pas cependant, qu’en réalité, vous ne détruisez pas le Principe du Rythme qui est indestructible. Vous ne faites que maîtriser une loi en lui en opposant une autre et en maintenant ainsi l’équilibre. Les lois du poids et du contre-poids opèrent aussi bien sur le plan mental que sur le plan physique ; une compréhension parfaite de ces lois permet à quiconque de sembler les maîtriser, tandis qu’en réalité, il ne fait que les contre-balancer.

« Rien n’échappe au Principe de la Cause et de l’Effet ; mais il existe plusieurs Plans de Causalité et tout individu peut utiliser les lois des Plans Supérieurs pour maîtriser les Lois des Plans Inférieurs. »

LE KYBALION.

En comprenant bien la pratique de la Polarisation, l’Hermétiste s’élève sur un plan supérieur de Causalité et contre-balance ainsi les lois des plans inférieurs. En s’élevant au-dessus du plan ordinaire des Causes, il devient, là un certain degré, une Cause au lieu d’être « Causé ». En étant capable de maîtriser ses états d’esprit et ses sentiments et en pouvant neutraliser le Rythme, comme nous l’avons déjà expliqué, il est capable d’échapper à une grande partie des opérations du principe de la Cause et de l’Effet sur le plan ordinaire. Les, foules se laissent conduire ; elles obéissent à leur entourage ; les volontés et les désirs des autres sont plus puissants que les leurs ; elles subissent les suggestions de ceux qui les entourent et toutes les causes extérieures qui essayent de les faire mouvoir sur l’échiquier de la vie comme de simples pions. En s’élevant au-dessus des causes susceptibles de l’influencer, l’Hermétiste avancé atteint un plan supérieur d’action mentale ; et en dominant ses états d’esprit, ses émotions, ses tendances et ses sentiments, il crée en lui-même un nouveau caractère, de nouvelles qualités et de nouveaux pouvoirs, grâce auxquels il peut dominer son entourage ordinaire et devenir ainsi pratiquement Joueur au lieu d’être simple Pion. De tels individus jouent consciemment le jeu de la vie au lieu d’être conduits de ci, de là par les pouvoirs et les volontés plus fortes. Ils utilisent le Principe de la Cause et de l’Effet au lieu d’être utilisés par lui. Naturellement, même les plus grands Maîtres sont sujets au Principe, car il ne se manifeste pas moins sur les plans supérieurs ; mais sur les plans inférieurs d’activité, ils sont Maîtres au lieu d’être Esclaves. Comme le dit le Kybalion :

« Le sage sert sur le plan supérieur mais est servi sur le plan inférieur. Il obéît aux lois venant d’en haut, mais sur son propre plan et sur les plans inférieurs, il est maître et donne des ordres. D’ailleurs en agissant ainsi, il constitue une partie du Principe au lieu de s’y opposer. Le sage fait partie de la Loi ; en comprenant bien ses mouvements il l’utilise au lieu d’en être l’esclave aveugle. Le sage, par rapport à l’homme ordinaire peut être comparé au nageur habile, allant et venant de tous côtés ; par rapport à la bûche qui est emportée de tous côtés ; cependant le nageur et la bûche, le sage et l’imbécile sont également sujets à la loi. Celui qui comprend cette vérité est bien dans la voie de la maîtrise. »

LE KYBALION.

Pour conclure appelons encore votre attention sur l’axiome hermétique suivant :

« La Vraie Transmutation Hermétique est un Art Mental. »

LE KYBALION.

Dans cet axiome les Hermétistes enseignent que le grand travail d’influencer un entourage est accompli à l’aide du Pouvoir Mental. L’Univers étant complètement mental, il en résulte qu’il ne peut être conduit que par la Mentalité. Dans cette vérité on peut trouver l’explication de tous les phénomènes et la manifestation de tous les divers pouvoirs mentaux qui ont tant attiré l’attention et qui ont été si étudié au début du vingtième siècle. On retrouve constamment sous les enseignements des divers cultes et des différentes écoles le principe de la Substance Mentale de l’Univers. Si l’Univers est Mental dans sa nature substantielle, il s’ensuit nécessairement que la Transmutation Mentale doit changer les conditions et les phénomènes de l’Univers. Si l’Univers est Mental, l’Esprit doit être le pouvoir le plus considérable qui agit dans ses phénomènes. Si cette vérité était bien comprise on verrait la véritable nature de ce qu’on a coutume d’appeler des « miracles. »

« LE TOUT est ESPRIT ; l’Univers est Mental. »

LE KYBALION.

 

– FIN –

 


CHAPITRE X – La Polarité

« Tout est Double ; toute chose possède des pôles ; tout a deux extrêmes ; semblable et dissemblable ont la même signification ; les Pôles opposés ont une nature identique mais des degrés différents ; les extrêmes se touchent ; toutes les vérités ne sont pas des demi vérités ; tous les paradoxes peuvent être conciliés. »

LE KYBALION.

Le Quatrième Grand Principe Hermétique, le Principe de Polarité, implique cette vérité que toutes les choses qui se manifestent ont « deux côtés », « deux aspects », « deux pôles », « deux extrêmes », avec un nombre considérable de degrés qui les séparent. Les vieux paradoxes qui ont toujours rendu perplexe l’esprit des hommes, s’expliquent si l’on comprend bien ce Principe. L’homme a toujours eu connaissance de quelque chose se rapprochant de ce Principe et il s’est efforcé de l’exprimer par des dictons, des maximes et des aphorismes comme les suivants : « Tout est et n’est pas en même temps », « toutes les vérités ne sont que des demi-vérités », « toute vérité est à moitié fausse », « il y a deux côtés à toute chose », « toute médaille a son revers », etc., etc.

Les Enseignements hermétiques affirment que la différence qui existe entre deux choses qui paraissent diamétralement opposées n’est qu’une différence de degré. Ils enseignent que « deux extrêmes peuvent se concilier », que « la thèse et l’antithèse sont identiques en nature, mais différentes en degrés », et que « la réconciliation universelle des pôles opposés » peut s’effectuer grâce à la connaissance du Principe de Polarité. Les maîtres estiment que des exemples de la manifestation de ce principe peuvent résulter d’un examen de la nature réelle de toute chose. Ils commencent par montrer que l’Esprit et la Matière ne sont que deux pôles de la même chose, et que les plans intermédiaires ne sont que des degrés de vibration. Ils montrent que Le Tout et Quelques-uns sont une seule et même chose et qu’il existe seulement une simple différence dans le degré de la Manifestation Mentale. Ainsi La Loi et les Lois sont les deux pôles opposés d’une même chose. Il en est de même du Principe et des Principes, de l’Esprit Infini et des esprits finis.

Puis, passant au Plan Physique, ils démontrent le Principe et prouvant que le Chaud et le Froid sont de nature identique, la seule différence étant une différence de degrés. Le thermomètre montre des degrés différents de température, le pôle inférieur s’appelant le « froid » et le supérieur le « chaud ». Entre ces deux pôles il y a de nombreux degrés de « chaud » et de « froid » ; vous pouvez leur donner l’un ou l’autre nom sans vous départir de la vérité. Dans deux degrés, le supérieur est toujours « plus chaud » que l’inférieur qui est toujours « plus froid ». Il n’y a pas de démarcation absolue ; il n’y a qu’une différence de degrés. Il n’y a pas d’endroit sur le thermomètre ou le chaud finit et ou le froid commence. Il n’y a que des vibrations supérieures et inférieures. Les termes « haut » et « bas », eux-mêmes, que nous sommes obligés d’employer ne sont que les pôles d’une même chose ; les mots sont relatifs. Il en est de même avec « est et ouest » ; faites le tour du monde dans la direction de l’est et vous atteindrez un point qui est l’ouest par rapport à votre point de départ. Allez dans la direction du Nord et il arrivera un moment où vous irez dans la direction du Sud ou vice-versa.

Lumière et Obscurité sont deux pôles d’une même chose entre lesquels il y a de nombreux degrés. Il en est de même pour l’échelle musicale ; partant de « Do » si vous montez la gamme, vous obtiendrez un autre « Do » et ainsi de suite ; la différence entre deux, « Do » consécutifs est toujours la même et comporte constamment le même nombre de degrés. Il en est encore de même de l’échelle des couleurs ; des vibrations supérieures et inférieures constituent la seule différence entre l’ultraviolet et l’infrarouge. Les mots Long et Court sont relatifs. De même pour Calme et Bruyant, Facile et Difficile. Tranchant et Émoussé, suivent la même loi. Positif et Négatif sont les deux pôles d’une même chose séparés par d’innombrables degrés.

Bon et Mauvais ou Bien et Mal suivant les termes employés, ne sont pas absolus ; nous appelons une extrémité de l’échelle Bon et l’autre extrémité Mauvais. Une chose est « moins bonne » que la chose qui lui est immédiatement supérieure dans l’échelle ; par contre cette chose « moins bonne » est « meilleure » que celle qui lui est immédiatement inférieure, et ainsi de suite, le « plus ou moins » étant réglé par la position sur l’échelle.

Il en est absolument de même sur le Plan Mental. L’Amour et la Haine sont généralement considérés comme des sentiments diamétralement opposés, entièrement différents, inconciliables. Mais si nous appliquons le Principe de Polarité, nous nous rendons compte qu’un Amour Absolu ou une Haine Absolue, n’existent pas ; ces deux sentiments ne sont pas nettement séparés par une ligne de démarcation. Ils ne sont que des mots appliqués aux deux pôles de la même chose. Si nous commençons à un point quelconque de l’échelle et que nous la montions, nous trouvons û plus d’amour » ou « moins de haine » ; si nous la descendons nous trouvons « plus de haine » ou « moins d’amour » ; cela est vrai quelque soit le point d’où nous partions. Il y a des degrés d’Amour et de Haine et il arrive un moment ou l’un et l’autre sont si faibles qu’il est difficile de les distinguer. Le Courage et la Peur suivent la même règle. Partout il y a deux Extrêmes. Où vous trouvez une chose vous trouvez son opposé : ce sont les deux pôles.

C’est ce fait qui permet aux hermétistes de transmuter un état mental en un autre, grâce à la Polarisation. Les choses qui appartiennent à des classes différentes ne peuvent pas être changées les unes en les autres, mais celles d’une même classe peuvent l’être, c’est-à-dire que leur polarité peut être modifiée. Ainsi l’Amour ne devient jamais l’Est ou l’Ouest, ni le Rouge ou le Violet, mais il peut se transformer et se transforme souvent en Haine ; de même, d’ailleurs, la Haine peut se transformer en Amour, grâce à un changement de Polarité. Le Courage peut se transformer en Peur et vice-versa. Les choses difficiles peuvent être rendues faciles. Les choses émoussées peuvent être rendues tranchantes. Les choses Chaudes peuvent devenir Froides. Et ainsi de suite, la transmutation s’accomplissant constamment entre choses de la même classe mais possédant des degrés différents. Prenez le cas d’un homme Craintif. En élevant ses vibrations mentales sur l’échelle Crainte-Courage, il peut acquérir un degré supérieur de Courage et d’Intrépidité. De même l’individu mou, inerte, peut se changer en un homme Actif, Énergique, simplement en se polarisant suivant la qualité désirée.

L’élève qui est si familier avec les différents procédés que les nombreuses écoles de la Science Mentale emploient pour modifier les états mentaux de ceux qui suivent leurs enseignements, peut très bien ne pas comprendre parfaitement le Principe de tous ces changements. Cependant, quand on a bien compris le Principe de Polarité, – car il est évident que les changements mentaux sont occasionnés par un changement de polarité, par un simple glissement sur la même échelle, – il est beaucoup plus facile de saisir entièrement la question. Ce changement n’est pas une transmutation d’une chose en une autre chose entièrement différente ; ce n’est qu’une modification de degré dans la même chose, ce qui est une différence fort importante. Par exemple, si nous empruntons une analogie avec le Plan Physique, il est impossible de changer la Chaleur en Bruit ou en Hauteur, mais on peut transmuter le Chaud en Froid, simplement en modifiant la période des vibrations. Par le même procédé, l’Amour et la Haine peuvent se transmuter mutuellement, de même que le Courage et la Peur. Mais on ne peut transmuter la Peur en Amour pas plus qu’on ne peut transmuter le Courage en Haine. Les états mentaux appartiennent à d’innombrables classes et chacune de ces classes possède ses pôles opposés, entre lesquels une transmutation est possible.

L’élève reconnaîtra facilement que dans les états mentaux, aussi bien que dans les phénomènes du Plan Physique, on peut classer les deux pôles respectivement en Pôle Positif et Pôle Négatif. Ainsi l’Amour est Positif par rapport à la Haine ; le Courage par rapport à la Peur ; l’Activité par rapport à la non-Activité, etc., etc. On remarquera également que, même ceux qui ne sont pas familiers avec le Principe de la Vibration se rendent compte que le Pôle Positif semble d’un degré supérieur au Pôle Négatif et qu’il le domine. La Nature tend à accorder l’activité dominante au Pôle Positif.

En plus du changement de pôles des états mentaux d’un individu par l’art de la Polarisation, le phénomène de l’Influence Mentale, dans ses nombreuses phases, nous montre que le principe peut s’étendre de manière à embrasser le phénomène de l’influence d’un esprit sur un autre esprit, phénomènes dont on a tant parlé et sur lequel on a tant écrit. Quand nous comprenons bien que l’Induction Mentale est possible, c’est-à-dire que des états mentaux peuvent provenir d’autres états mentaux par « induction », il nous est possible de voir comment un certain taux de vibration, la polarisation d’un certain état mental, peut être communiquée à un autre individu et comment sa polarité dans cette  classe d’états mentaux peut être changée. C’est grâce à l’application de ce principe que les merveilleux résultats des « traitements mentaux » peuvent être obtenus. Ainsi, supposons qu’une personne soit triste, mélancolique et craintive. Un médecin de l’esprit qui est capable, à l’aide d’une volonté bien entraînée, de donner à son esprit les vibrations qu’il veut, et par suite d’obtenir la polarisation voulue pour son propre cas, produit un état mental semblable chez un autre individu par induction ; il en résulte que les vibrations augmentent d’intensité et de rapidité et que l’individu se polarise vers l’extrémité Positive de l’échelle au lieu de se polariser vers l’extrémité Négative ; sa Crainte et toutes ses autres émotions négatives se transforment en Courage et en d’autres états mentaux positifs. Une étude peu approfondie vous montrera que ces changements mentaux se font presque tous grâce à la Polarisation ; le changement étant un changement de degré et non pas de classe.

La connaissance de l’existence de ce grand Principe hermétique permettra à l’étudiant de mieux comprendre ses propres états mentaux et ceux des autres. Il verra que ces états sont tous des questions de degré, et, par suite, il deviendra capable d’élever ou d’abaisser ses vibrations à volonté, de modifier sa polarité et ainsi d’être Maître de ses états mentaux au lieu d’être leur servant et leur esclave. Par cette connaissance il sera capable d’aider intelligemment ses compagnons et de changer leur polarité par l’emploi des méthodes appropriées. Nous conseillons à tous les élèves de bien se familiariser avec ce principe de Polarité ; le comprendre correctement jettera la lumière sur bien des sujets obscurs.

 


CHAPITRE IX – La Vibration

« Rien ne repose ; tout remue ; tout vibre. »

LE KYBALION.

Le Troisième grand Principe Hermétique, le Principe de Vibration, implique la vérité que le Mouvement se manifeste partout dans l’Univers, que rien n’est à l’état de repos, que tout remue, vibre et tourne en rond. Ce Principe hermétique était reconnu par quelques-uns des premiers philosophes grecs qui l’introduisirent dans leurs systèmes. Mais, pendant de nombreux siècles tous les penseurs, sauf les penseurs hermétistes le perdirent de vue. Au dix-neuvième siècle, la science physique découvrit à nouveau la vérité et les découvertes scientifiques du vingtième siècle ont apporté de nouvelles preuves de l’exactitude de cette doctrine hermétique, vieille de plusieurs siècles.

Les enseignements hermétiques disent que non seulement tout est en état de mouvement perpétuel et de vibration constante, mais encore que les « différences » qui existent entre les diverses manifestations du pouvoir universel sont dues entièrement à la diversité du mode et de la période des vibrations. Mieux encore, Le Tout, en lui-même, manifeste une vibration constante d’un degré si intense et d’un mouvement si rapide qu’il peut être pratiquement considéré comme à l’état de repos ; les professeurs l’expliquent en attirant l’attention des élèves sur le fait que même sur le plan physique, un objet qui se meut avec rapidité, une roue qui tourne par exemple, paraît être à l’état de repos. Les enseignements préconisent l’idée que l’Esprit se trouve à une extrémité d’un Pôle de la Vibration des formes de Matière extrêmement grossières se trouvant à l’autre Pôle. Entre ces deux Pôles, il y a des millions et des millions de modes et de périodes différents de vibration.

La Science Moderne a prouvé que tout ce que nous appelons Matière et Énergie n’est qu’un « mode de mouvement vibratoire », et quelques-uns des savants les plus avancés se rallient rapidement à l’opinion des occultistes qui affirment que les phénomènes de l’Âme ne sont de même que des modes de vibration ou de mouvement. Voyons ce que nous dit la science sur la question des vibrations dans la matière et dans l’énergie.

D’abord, la science enseigne que toute matière manifeste à un degré quelconque, les vibrations résultant de la température. Qu’un objet soit froid ou chaud, ces deux conditions n’étant que des degrés différents de la même chose, il manifeste certaines vibrations caloriques et, à ce point de vue, il se trouve en mouvement à l’état de vibration. Toutes les particules de Matière sont douées de mouvements circulaires, depuis les corpuscules jusqu’aux soleils. Les planètes exécutent leur révolution autour des soleils, et beaucoup d’entre elles tournent sur leurs axes. Les soleils se meuvent autour de points centraux plus grands ; ceux-ci sont considérés comme se mouvant autour de points encore plus grands, et ainsi de suite, à l’infini. Les molécules dont sont composées les sortes particulières de Matière sont dans un état constant de vibration et de mouvement les unes autour des autres et les unes contre les autres. Les molécules sont composées d’Atomes qui, de même, se trouvent dans un état constant de vibration et de mouvement. Les atomes sont composés de corpuscules, quelquefois appelés « électrons », « ions », etc., qui sont également dans un état de mouvement accéléré, tournant les uns autour des autres, et manifestant un état et un mode de vibration excessivement rapide. Nous voyons  donc que, conformément au Principe Hermétique de la Vibration, toutes les formes de Matière manifestent de la Vibration.

Il en est ainsi pour les diverses formes d’Énergie. La science nous enseigne que la Lumière, la Chaleur, le Magnétisme et l’Électricité ne sont que des formes de mouvement vibratoire émanant très probablement de L’Éther. La science n’essaye pas encore d’expliquer la nature du phénomène connu sous le nom de Cohésion, qui est le principe de l’Attraction Moléculaire, ni l’Affinité Chimique qui est le principe de l’Attraction Atomique, ni la Gravitation, le plus grand de ces trois mystères, qui est le principe de l’attraction, par lequel toute particule ou foute masse de Matière est intimement liée à toute autre masse ou à toute autre particule. Ces trois formes d’Énergie ne sont pas encore comprises par la science ; cependant les écrivains penchent fortement vers l’opinion qu’elles sont également des manifestations d’une forme quelconque d’énergie vibratoire, fait que les hermétistes connaissaient et qu’ils ont enseigné il y a un nombre considérable d’années.

L’Éther Universel, dont la science affirme l’existence sans que sa nature soit bien clairement comprise, est considéré par les hermétistes comme une manifestation supérieure de ce que l’on appelle à tort matière ; mais ils entendent une Matière ayant atteint un degré supérieur de vibration ; ils l’appellent « La Substance Éthérée ». Ils enseignent que cette Substance Éthérée est d’une ténuité et d’une élasticité extrêmes et qu’elle remplit tout l’espace universel, servant de milieu de transmission aux ondes d’énergie vibratoire, telles que la chaleur, la lumière, l’électricité, le magnétisme, etc. La Doctrine nous dit que la Substance Éthérée n’est qu’un maillon qui sert à relier entre elles les formes d’énergie vibratoire connues d’une part sous le nom de « Matière » et d’autre part sous le nom de « Énergie ou Force » ; elle nous enseigne aussi qu’elle manifeste un certain degré de vibration, d’amplitude et de période qui lui sont tout à fait propres.

Les savants, pour montrer ce qui se produit quand on augmente la période des vibrations, émettent l’hypothèse d’une roue, d’une toupie ou d’un cylindre fonctionnant avec une grande rapidité. Cette expérience suppose que la roue, la toupie ou. le cylindre tourne d’abord à une faible vitesse ; dans ce qui va suivre pour faciliter l’exposé, nous appellerons cette chose qui tourne « l’objet ». Supposons donc que l’objet tourne lentement. Il est possible de le distinguer facilement, mais aucun son musical résultant de sa rotation ne vient frapper notre oreille. Augmentons progressivement la vitesse. En quelques instants, sa rotation devient si rapide qu’un bruit léger, une note basse peut être entendu. Puis, au fur et à mesure que l’objet tourne plus rapidement, la note s’élève dans l’échelle musicale. En augmentant encore la rapidité du mouvement, on peut distinguer la note immédiatement supérieure. Ainsi, les unes après les autres, toutes les notes de la gamme apparaissent de plus en plus aiguës au fur et à mesure que la rapidité du mouvement s’accroît. Finalement, quand la rotation a atteint une certaine vitesse, la dernière note perceptible aux oreilles humaines est atteinte et le cri aigu, perçant s’éteint et le silence suit. L’objet ne laisse plus entendre aucun son ni aucun bruit, la rapidité du mouvement étant si grande, les vibrations étant si rapides que l’oreille humaine ne peut plus les enregistrer. A ce moment, on commence à percevoir un accroissement de chaleur. Puis au bout d’un certain temps, l’œil voit l’objet devenir d’une couleur rouge sombre. Si la rapidité devient encore plus grande, le rouge devient plus brillant. Puis, la vitesse augmentant, le rouge devient orange. L’orange devient jaune. Puis apparaissent successivement les teintes verte, bleu indigo et enfin violette. Finalement, le violet s’évanouit et toute couleur disparaît, l’œil humain n’étant plus capable de les enregistrer. Mais il existe des radiations invisibles qui émanent de l’objet, parmi lesquelles certaines sont employées en photographie. C’est alors que commencent à se manifester les radiations particulières connues sous le nom de « Rayons X », etc., quand la constitution physique de l’objet  commence à se modifier. L’électricité et le magnétisme se manifestent quand l’amplitude suffisante de vibration est atteinte.

Quand l’objet acquiert un certain degré de vibration, ses molécules se désagrègent et se décomposent en ses propres éléments originaux et en ses propres atomes. Les atomes, obéissant au Principe de la Vibration, se séparent alors et redonnent les innombrables corpuscules dont ils étaient composés. Finalement, les corpuscules eux-mêmes disparaissent et on peut dire que l’objet est formé de Substance Éthérée. La science n’ose pas pousser l’hypothèse plus loin, mais les hermétistes enseignent que si la rapidité des vibrations était encore augmentée, l’objet atteindrait les degrés divers de la manifestation, puis manifesterait les différents stades mentaux ; ensuite, il poursuivrait sa route vers l’Esprit jusqu’à ce qu’il finisse par réintégrer Le Tout qui est l’Esprit Absolu. Mais « l’objet » aurait cessé d’être « objet » longtemps avant d’atteindre le stade de la Substance Éthérée ; cependant l’hypothèse est correcte en ce sens qu’elle montre quel serait l’effet obtenu si on augmentait constamment le taux et le mode de la vibration. De l’hypothèse que nous venons d’énoncer, il faut se rappeler ceci : au moment où « l’objet » émet des vibrations lumineuses, calorifiques, etc., il n’est pas décomposé en ces formes d’énergie, qui sont placées bien plus haut sur l’échelle ; il a simplement atteint un degré de vibration tel que ses formes d’énergie sont libérées en quelque sorte de l’influence des molécules, des atomes ou des corpuscules, qui suivant le cas cherchaient à les retenir. Ces formes d’énergie, bien qu’infiniment supérieures à la matière dans l’échelle, sont emprisonnées et confinées dans les combinaisons matérielles ; elles prennent des formes matérielles ; ainsi, elles s’emprisonnent, s’enferment dans leurs créations matérielles ; cela est vrai pour toutes sortes de créations ; la force créative s’enferme toujours dans ce qu’elle a créé.

Les Enseignements hermétiques vont plus loin que ceux de la science moderne. ils affirment que toutes les manifestations de pensée, d’émotion, de raison, de volonté, de désir, ou de tout autre état ou condition mentale, sont accompagnées de vibrations dont une partie est extériorisée au dehors et tend à influencer par « induction » l’esprit des autres individus. C’est le principe qui produit les phénomènes de « télépsychie », d’influence mentale et toutes les autres formes de l’action et du pouvoir d’un esprit sur un autre esprit, que le grand public commence à connaître parfaitement à cause de l’immense dissémination de connaissance occulte que font à notre époque les différentes écoles et les nombreux maîtres.

Toute pensée, toute émotion et tout état mental a son taux correspondant et son mode de vibration. Grâce à un effort de volonté de l’individu ou de plusieurs individus, ces états mentaux peuvent être reproduits, de même qu’il est  possible de reproduire un son musical en faisant vibrer un instrument de musique d’une certaine manière, de même qu’on peut reproduire une couleur en faisant vibrer « l’objet » de tout à l’heure. Par la connaissance du principe de vibration appliqué aux Phénomènes Mentaux, on peut polariser son esprit et lui faire posséder le degré de vibration désiré ; on obtient ainsi un contrôle parfait de ses états mentaux, de son caractère, etc. Par le même procédé on peut influencer l’esprit des autres et produire en eux les états mentaux voulus. En un mot, on devient capable de produire sur le Plan Mental ce que la science produit sur le Plan Physique, c’est-à-dire, des « Vibrations à Volonté ». Naturellement ce pouvoir ne peut s’acquérir que par une instruction, des exercices et une pratique convenable de la science de la Transmutation Mentale qui est une des branches de l’Art hermétique.

Que l’élève réfléchisse à ce que nous avons dit et il verra que le Principe de Vibration existe sous tous les merveilleux phénomènes manifestés par les Maîtres et les Adeptes, qui sont capables apparemment de laisser de côté les Lois de la Nature mais qui, en réalité, ne font qu’utiliser une loi pour se défendre contre une autre, un principe pour détruire l’effet des autres, et qui obtiennent leurs résultats étonnants en changeant les vibrations des objets matériels et des formes d’énergie et accomplissent ainsi ce que l’on appelle communément des « miracles ».

Comme un des anciens écrivains hermétistes l’a dit avec raison : « Celui qui comprend le Principe de Vibration a saisi le sceptre du Pouvoir« .