Julian Assange (WikiLeaks) l’entretien exclusif – Le Grand Journal

Voici une interview de Julian Assange datant de juin 2014.

Je vous cite ici un court extrait (à 19’30) qui me tiens très à cœur car il révèle un point de vu fondamental  :

Julian AssangeQuestion de A. de Caunes : J’ai lu que vous voudriez que le journalisme devienne une discipline scientifique. Qu’entendez-vous par là ?

Réponse de J. Assange : Et bien, en sciences, et j’ai un passé de scientifique, on se doit de prouver que ce que l’on avance est vrai. Pas seulement de manière rhétorique mais pour que tout le monde puisse comprendre.

Donc quand vous lancez une expérience scientifique, vous obtenez des résultats. Vous les notez. Et vous pouvez dire : cette expérience me permet de tirer cette conclusion.
Je publie l’expérience, ses résultats et ma conclusion.
Mais vous pouvez en tirer une autre conclusion car vous avez les données de l’expérience.
Et de cette manière, tout le monde peut vérifier l’exactitude du raisonnement.

Malheureusement, une bonne partie de la presse écrite s’assimile plus à de la propagande qu’à une réelle discipline intellectuelle. Et ce, parce que personne ne peut vérifier l’exactitude de vos propos.

Autrefois on n’avait pas le choix car il n’y avait que la presse écrite. On ne pouvait pas y mettre toutes les informations qui avaient servies à écrire une histoire. Comme une interview complète par exemple. On ne pouvait pas mettre ça dans un journal.
Mais maintenant, il y a internet. Et on peut y mettre l’intégralité de ses sources. De cette manière, les gens peuvent vérifier et en tirer leurs propres conclusions.

Et c’est cette méthode que Wikileaks a utilisée durant sept ans. On ne s’est jamais trompé. Nous n’avons rien publié de faux. Nous détenons le record. Et nous n’avons pas le choix. Nous serions découverts sans cette méthode. Ça nous impose notre discipline.


L’entretien exclusif [vidéo]

Description de la vidéo:

Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, qui a notamment révélé des milliers de documents confidentiels relatifs aux modes opératoires de l’armée américaine en Irak et en Afghanistan, vit aujourd’hui retranché dans l’ambassade d’Equateur à Londres. A quelques jours du deuxième anniversaire de l’asile politique de Julian Assange, Antoine de Caunes est allé à sa rencontre pour enregistrer un entretien exclusif.

Il est revenu sur plusieurs points, notamment son interrogation sur la sortie de son asile politique qui ne semble pas être d’actualité, son manque de liberté et notamment le fait qu’il n’ait vu la lumière que 20 minutes depuis le début de son asile politique. Sur la politique de Barack Obama à propos des lanceurs d’alarme, Julian Assange la voit comme « catastrophique » pour la liberté.

Depuis son asile, il a reçu la visite de plusieurs personnalités comme Eva Joly, Jean-Luc Mélenchon, Lady Gaga mais aussi Oliver Stone, ce qui lui permet d’avoir des appuis afin de maintenir les actions de Wikileaks. Wikileaks reste une de ses plus grandes fiertés malgré les attaques en 2011 de la presse, le triomphe et le maintien de son organisme également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *