Analyse de géopolitique juridique avec Valérie Bugault

Tout d’abord :

🎉 Meilleurs Vœux & Bonne Année 2022 🎉

Pour bien démarrer cette nouvelle année je vais vous présenter dans les jours qui suivent quelques vidéos qui parlent notamment de livres qui décrivent la réalité souvent occulté dans laquelle nous vivons. À vous ensuite de confronter les faits contre le discours politico-médiatique et d’en tirer vos propre conclusions. Pour ma part je serais bien tenté ici de remplacer le mot « politico-médiatique » par « propagande ».

On commence tout de suite avec du très lourd dans ces deux vidéos d’analyse géopolitique de l’excellentissime Valérie Bugault.

Description :

Chercheuse INDÉPENDANTE, docteur en droit et analyste de géopolitique juridique, mes travaux, articles et vidéos sont en accès libre depuis plus de 10 ans pour informer et réinformer la population sur des sujets d’intérêt général.
Merci à tous ceux qui me soutiennent dans cette démarche et rendent possible la production de mes prochains travaux.

✅ Mes travaux en intégralité
🌐 https://valeriebugault.fr


Totalitarisme sanitaire avant 3ème guerre mondiale – Politique & Eco n°324 avec Valérie Bugault


Si jamais vous préférez regarder la vidéo sur youtube c’est par ici.
Je ne met pas la vidéo de youtube en avant, car depuis le début du Coronacircus youtube censure à n’en plus finir. Donc autant intégré directement les vidéos des plateformes Odysee, Rumble ou autres… lorsqu’elles sont disponible, plutôt que de devoir mettre à jour l’article si la vidéo est censuré sur youtube.


Pour continuer sur cette belle lancé voici une seconde vidéo toujours de Valérie Bugault 🙂

La Guerre du Droit -Ovalmedia et Valérie Bugault – 21 decembre 202

Même chose si vous voulez voir la vidéo sur youtube c’est par ici.


✅ Les livres de Valérie Bugault

Je vous présente ici seulement 2 de ces livres, mais sachez qu’elle en a écrit d’autres. Voir ici.

➡️ Les raisons cachées du désordre mondial

Analyses de géopolitique économique, juridique et monétaire – Tome I

Préface de Dominique Delawarde

Analyses de géopolitique économique, juridique et monétaire – Tome I Comment l’idée de démocratie a-t-elle cédé le pas au chaos universel ?
Derrière les apparences, qui sont les réels protagonistes de la géopolitique mondiale ?

Les Gilets jaunes sont-ils une résurgence du rêve occidental ?

Une analyse juridique, institutionnelle, économique et monétaire, qui considère les évolutions historiques nationales et internationales, permet de saisir la réalité cachée du pouvoir actuel. Derrière le pouvoir politique apparent se profile, dans un jeu d’ombres et de lumières, le véritable pouvoir mondial. Les États ne sont majoritairement plus des entités autonomes et souveraines mais des coquilles vides, dénuées de légitimité politique.

Depuis l’époque des Grandes découvertes et de la fusion, par Oliver Cromwell, des puissances militaire et financière, le « fait politique » a progressivement, partout dans le monde, cédé la place au «fait économique». Les actuelles «démocraties» ne représentent pas les intérêts des populations mais les intérêts de ceux qui financent les campagnes électorales et les «partis». Les donneurs d’ordre se cachent derrière les pantins politiques et l’anonymat des capitaux pour échapper à toute responsabilité. Les financiers, véritables responsables politiques, imposent ainsi leurs intérêts catégoriels aux populations en toute impunité.

Ces grands détenteurs de capitaux opèrent à partir de leur quartier général de la City et répartissent leurs forces dans les paradis fiscaux qui ont fleuri aux quatre coins du monde. Les allégeances actuelles fonctionnent sur le modèle de l’hommage-lige féodal, à la réserve près que ces liens de subordination sont occultes. Dans les coulisses, le véritable modèle de nos démocraties modernes est le fonctionnement des mafias, qui contrôlent la Société par les récompenses matérielles et la terreur.

Les «banquiers-commerçants» ont construit leur puissance au fil des siècles par le contrôle des monnaies et des «lois». Ils ont élaboré, via le droit des affaires, un archétype mondial de Société sans ordre moral. Ce système, d’origine anglo-saxonne a, sous couvert de «liberté», remplacé le modèle de droit continental traditionnel. Il sévit autant dans les «droit» et «sciences» économiques — y compris au niveau des normes comptables — que dans les systèmes monétaires, financiers et institutionnels. Peu à peu, le modèle impérial anglo-saxon génère, partout dans le monde, un glissement vers l’esclavagisme légal.

Il ne reste plus aux banquiers qu’à parfaire leur œuvre en instituant officiellement un gouvernement mondial dictatorial que leurs partisans appellent d’ores et déjà «nouvel ordre mondial». Ce «nouvel ordre» est loin d’être nouveau, il vient tout droit du XVIIème siècle.

➡️ https://sigest.fr/2019/01/12/les-raisons-cachees-du-desordre-mondial/


➡️ Les raisons cachées du désordre mondial – tome II

Analyses de géopolitique économique, juridique et monétaire – Tome II

Préface de Christian Perronne, postface d’Olivier Frot

Après le succès de son premier tome de « Les raisons cachées du désordre mondial », qui continue à caracoler dans les meilleures ventes chez les librairies en ligne comme lalibrairie.com, Amazon.fr ou Fnac.com… Valérie Bugault revient avec le tome II.

Analyses de géopolitique économique, juridique et monétaire – Tome II Les institutions françaises sont faussement démocratiques car adossées à une prétendue « représentation du peuple » par des « élus » aux seuls services des financiers qui permettent à leur parti politique de les présenter aux élections. Au surplus, la prétendue séparation des pouvoirs, qui se garde bien de mentionner le seul moyen du pouvoir, celui de la création monétaire (laquelle est intégralement contrôlée par les banquiers privés) n’a jamais été pertinente.

Ces institutions faussement démocratiques ne sont pas l’apanage de la France car elles se sont répandues dans tous les pays occidentaux, dits civilisés et en réalité soumis à la Haute finance apatride dont le Quartier Général historique est situé à la City of London.

Le modèle commercial et maritime développé par l’Empire britannique a utilisé toutes les armes à sa disposition pour prévenir toute opposition. Suivant leur volonté hégémonique, les puissances financières ont imposé au monde, en tant que modèle indépassable, son « droit », qui n’est autre qu’un intégrisme commercial caché derrière la généralisation de l’anonymat, permettant l’irresponsabilité. Pour favoriser leur développement, les tenanciers de la Haute Finance ont perfidement utilisé le concept de « Soft Law », qui met en œuvre la séduction des masses, la ruse et la corruption pour imposer des règles qui n’ont rien de « Soft » mais qui sont, tout au contraire, à l’origine de toutes les guerres récentes, qui visent au contrôle intégral des richesses créées par l’homme et des ressources naturelles présentes sur la planète.

Peu à peu, le modèle juridique propre au droit continental, qui a permis le développement d’une « civilisation européenne » a été liquidé au profit du tout commerce imposé par les tenanciers de la Haute Finance internationale, promoteur du Nouvel Ordre Mondial. Cet Ordre, réel désordre, n’a rien de nouveau, il est l’officialisation institutionnelle de la prise de pouvoir hégémonique des puissances financières sur les États et sur le concept même de « politique ». Le long glissement qui a fait passer l’Europe du « fait politique » au « fait économique » est devenu officiel avec l’avènement des institutions européennes dont l’histoire, née sous le signe des cartels, a immanquablement évolué vers un intégrisme commercial et financier de type fédéral.

Ces partisans du Nouvel Ordre Mondial ont prévu, pour nous, un avenir dans lequel la liberté, y compris celle de ressentir des émotions individuelles et celle consistant à avoir une capacité de libre discernement, ne sera plus qu’un lointain souvenir. Les populations continueront-elles à être dupes de leur propre mise en esclavage ?

➡️ https://sigest.fr/2021/09/29/les-raisons-cachees-du-desordre-mondial-2/

 


« Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »
Mayer Amshel Rothschild


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.