La marque de la bête

Salut 🙂

En faisant quelques mises à jour mineurs sur le Blog, j’ai relu un petit passage de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles » qui est directement lié au tout premier article de la catégorie N.O.M. du Blog.

J’ai lu ce texte pour la première fois il y a plus de 10 ans, et ce texte est daté de 1979 !!

Déjà à l’époque voici quel était le plan :
(Je vous met ici que l’extrait, mais vous invite vraiment à lire le texte complet)

[…]
Finalement, chaque élément individuel de la structure en vient à être sous le contrôle d’un ordinateur à travers la connaissance des préférences personnelles, une telle connaissance étant garantie par l’association informatique du code barre avec des consommateurs identifiés (via le numéro de carte de crédit, et plus tard par le tatouage permanent sur le corps d’un numéro invisible sous la lumière ambiante ordinaire).


La technologie ayant évoluée depuis, on peu maintenant parler des puces RFID, ou encore de ID2020 chère à Bill Gate.


Vu que je parle de la marque de la bête je met ici la référence qui est donc la Bible dans Apocalypse 13 au ligne 16 et 17 :

[…]
16 Et elle fait que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, s’impriment une marque à la main droite ou au front ;
17 et que personne ne puisse acheter ou vendre, sinon celui qui a la marque, le nom de la bête ou le nombre de son nom.
18 C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence calcule le nombre de la bête, car c’est un nombre d’homme ; et son nombre est six cent soixante-six.

J’ai pris une source au hasard, qui est : https://www.levangile.com/Bible-Annotee-Apocalypse-13-Note-16.htm


« Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »
Mayer Amshel Rothschild


Mise à jour à 23h07 :

Parmi les mises à jour mineur cité plus haut, il y avait notamment :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.